Sélectionner une page

Chaque jour nous participons en moyenne à 16 conversations sur les marques. Comment faire parler de la vôtre ? Voici l’histoire de BzzAgent, une agence Marketing spécialisée dans le Marketing virale et plus particulièrement le bouche à oreille. Outre sa méthode de communication ingénieuse, l’analyse des données émanant des différentes études menées par l’agence ont permis de mieux comprendre la nuance entre les différents types de bouche à oreille.

Les BzzAgents

BzzAgent est une agence Marketing spécialisée dans le bouche à oreille créée par Dave Balter. Cette agence fonctionne grâce à un réseau de plus de 800 000 BzzAgents à travers le monde. Ainsi, dès lors qu’une entreprise souhaite faire connaître son produit elle confie la tâche à cette agence qui fait parvenir le produit en question à ces agents. Les BzzAgents représentent les diverses strates de la société et leur rémunération peut paraître quelque peu étrange au premier abord.

Un échantillon, une description et des coupons de réduction

Dans un premier temps, la société souhaitant bénéficier des services de BzzAgent détermine les caractéristiques démographiques et/ou psychologiques des publics visés. En d’autres terme, elle fait du ciblage. Suite à cela, Dave Balter demande aux BzzAgents correspondant s’ils souhaitent participer à l’étude. Ceux ayant répondu par l’affirmative reçoivent bientôt le produit en question. Parfois ils reçoivent un coupon pour échanger le produit en magasin. Plus facile quand le produit est alimentaire. En plus du produit, ils reçoivent une description de ce dernier ainsi que des coupons de réduction à offrir à leurs proches.

Des rapports sur leurs conversations

Pendant plusieurs mois, les BzzAgent rapportent leurs conversations autour du produit. Quelles soient positives ou négatives peu importe ! Les BzzAgent ne sont pas rémunérés. Ils profitent simplement d’une gratuité et d’une exclusivité. Ce qui rend cette utilisation du bouche à oreille efficace c’est justement le caractère non obligatoire de l’exercice. Les BzzAgent parlent des produits et finalement incitent leur entourage à les essayer à travers les coupons. Cependant voilà, certaines campagnes marchent mieux que d’autres. Est-ce dû à l’attrait du produit ? à la praticité de ce dernier ? à son caractère innovant ? surprenant ?

Faut-il qu’un produit soit intéressant pour qu’on en parle ?

Plusieurs études internes sont menées pour trouver une corrélation entre le nombres de conversations rapportées par les BzzAgent et le possible niveau d’intérêt des produits. Pour ce faire, on demande à des individus de noter le niveau d’intérêt de chaque produit. On leur demande également d’évaluer le caractère pratique, innovant et surprenant de ces derniers. A la grande surprise des professionnels du bouche à oreille, aucune corrélation significative ne s’établit. La réponse est ailleurs…

Lire la suite >> Vendre plus grâce au bouche à oreille 2/2