Que vous ayez un blog ou un site internet, il est dans votre intérêt de surveiller son évolution. Des questions fréquentes se poseront à vous : ai-je assez de visibilité ? ma cible effectue-t-elle ce que je souhaite ? comment améliorer ma notoriété ? Avant même d’élaborer une stratégie marketing, vous devez identifier sur quel terrain agir. Il est alors impératif pour vous de distinguer les différentes sources de trafic de votre page afin de savoir où intervenir et de quelle manière.

QU’EST-CE QU’UNE SOURCE DE TRAFIC ?

Lorsque vous identifiez une visite sur page, la source de trafic de cette visite correspond à la manière et l’endroit d’où provient cette visite. Il s’agit donc du canal par lequel un internaute est arrivé sur votre page. 

QUELLES SONT LES DIFFERENTES SOURCES DE TRAFIC ?

Il existe de multiples sources de trafic, nous nous concentrerons sur les plus répandues : 

Nous verrons le trafic organique, le trafic direct, le trafic social, le trafic referral et le trafic mail.

Le trafic organique 

Cette source de trafic désigne, comme en SEO, un trafic obtenu de manière naturelle via une recherche sur un navigateur internet. Par exemple, un internaute effectue la requête suivante : « consulting marketing » et tombe, parmi d’autres résultats, sur notre site. 

Que le référencement soit naturel ou payant, un bon trafic organique signifie que vous êtes bien référencé-e. Cela traduit que vous arrivez en tête des résultats lorsqu’un internaute fait une requête. A l’inverse, si votre trafic organique est faible, il faut revoir votre stratégie de référencement.

Le trafic direct

Le trafic direct signifie qu’un internaute a atteint votre page directement. Deux possibilités : il entre votre lien URL dans sa barre de recherche ou il clique sur votre lien depuis ses favoris (marque-pages). Un trafic direct élevé traduit de votre notoriété. En effet, cela veut dire que vos visiteurs connaissent déjà votre lien URL ou vous apprécient particulièrement, (puisque vous êtes enregistré-e en favoris).

A l’inverse, si votre trafic direct est moindre, cela veut dire qu’il faut travailler votre présence sur le web pour vous faire connaître davantage. 

Le trafic social

Celui-ci provient de votre présence sur les réseaux sociaux. En effet, il correspond à toutes les visites issues d’un partage, d’un lien ou d’une redirection présents sur les réseaux sociaux. Ce trafic dépend bien évidemment de votre présence sur les réseaux sociaux. Postez fréquemment, likez, partagez et incitez à faire parler de vous !

Le trafic referral

A la différence du trafic social, le trafic referral désigne les visites issues d’un partage, d’un lien ou d’une redirection mais sur un site autre que le vôtre. Supposons que vos pages ont tapé dans l’œil d’un autre grand site et qu’il décide de les partager, ceci constitue pour vous du trafic referral. Cela traduit la qualité de votre contenu et votre notoriété grandissante. C’est une source qui n’est pas à négliger car elle augmente considérablement votre référencement. 

Le trafic mail

Comme son nom l’indique, il désigne les visites sur votre page à la suite d’une campagne de e-mailing. Que ce soit une newsletter, un mail marketing ou une opération de promotion, un trafic mail élevé signifie que votre campagne est efficace. A l’inverse, il faudrait retravailler votre contenu et surtout vérifier si votre message ne finit pas dans les spams de votre cible. 

Une fois vos différentes sources de trafic identifiées, vous serez en mesure d’observer votre performance. Vous saurez alors sur quel levier de communication agir et de quelle manière.

Bonne chance !