Kantar vient de publier les chiffres du marché de la publicité en France (Télévision, Radio, Presse, Digital et Cinéma). Sur les 27 324 annonceurs recensés, qui sont les principaux ?

Télévision (dominance du gaming)

Kantar comptabilise près de 1 500 annonceurs soit une augmentation de 1% par rapport au T1 2018. Le temps attribué aux publicités serait en augmentation de 14% et ce au détriment du contenu. Le top 3 des annonceurs en durée sont Nintendo, Nutravalia et Mondelez International.

La publicité en radio (le canal des acteurs de la grande distribution)

Le nombre d’annonceurs est sensiblement le même que pour la télévision (1 500). Cela représente une augmentation de 2% par rapport au T1 2018. Les 3 principaux annonceurs viennent du milieu agro-alimentaire. Intermarché domine largement le canal tandis que Leclerc et Carrefour sont au coude à coude. Le temps attribué aux sport radio a augmenté de 7% dont 11% sur les radios musicales.

La publicité dans la presse (une baisse significative)

Sur ce canal, Kantar recense 12 273 annonceurs ce qui représente une baisse de 8% par rapport au T1 2018. La presse est le seul canal avec l’affichage extérieur à enregistrer une baisse des achats d’espaces publicitaires au T1 2019. Les 3 principaux annonceurs sont Leclerc, Citroën et Société générale.

La publicité digitale (un investissement toujours plus important)

Le display et le référencement payant sont devenus les principaux leviers d’investissement des entreprises. On comptabilise désormais plus de 15 000 annonceurs. Les trois plus importants au niveau du display sont SFR, Shein et FashionMia. Les trois principaux au niveau du search sont Amazon, Facebook et Vente-privée. Si vous désirez mettre en place une stratégie de communication digitale efficace avec un retour sur investissement conséquent contactez-nous. Nous élaborons des stratégies de référencement naturel et payant adaptées à votre budget.

La publicité au cinéma (un marché de niche)

Canal de communication où l’on retrouve historiquement peu d’annonceurs (146 au T1 2019).  Kantar enregistre cependant une hausse de 11% de ces derniers. Il est intéressant de noter que la publicité au cinéma est la mieux mémorisée par le consommateur. Cependant, l’achat d’espace demande un budget de diffusion plus conséquent que dans le digital. Le tableau ci-dessous rapporte le prix d’une diffusion de 10 secondes en fonction des périodes. On comptabilise plus d’1,5 millions de diffusions par semaine.

Prix d’un spot de 10 secondes au cinéma en fonction des semaines

Conclusion

Sans surprise la presse est délaissée au profit d’une communication plus digitale. Cependant un autre article de Kantar (lien vers l’article) nous informe de la diminution de l’influence de la publicité dans sa globalité. En effet, moins de 3 consommateurs sur 10 (31%) la considèrerait comme une source d’information sur les marques. Les consommateurs se tournant davantage vers les réseaux sociaux (42%) et vers les amis et la famille (53%).