Sélectionner une page

Robert Harley, comte d’Oxford eu l’idée de créer la compagnie des Mers du Sud dans le but d’apporter une solution à la dette publique anglaise contractée pendant la guerre de succession d’Espagne. Robert Harley propose à l’Etat d’émettre des actions par le biais de la Compagnie des Mers du Sud. Ces actions prennent en charge et consolident la dette britannique avec un taux d’intérêt de 6%.

Consolider la dette britannique

Consolider la dette revient à rééchelonner une partie afin d’éviter de devoir faire face à trop de remboursements immédiats. En échange, l’Etat autorise cette émission d’actions et garantit à la société en commandite qu’elle aurait le seul et unique commerce et trafic, à partir du 1er août 1711 au sein, en direction et en provenance de l’Amérique. Ce que l’on ne dit pas c’est que l’Espagne revendique le monopole du transport et du commerce dans cette région. L’Espagne autorise finalement un voyage par an contre prélèvement d’une part des profits.

De l’enthousiasme à l’illusion

En 1720, l’ensemble de l’endettement publique était endossé par la Compagnie des Mers de Sud. Cela se fît grâce aux actions que reçurent en cadeau plusieurs ministres clefs du gouvernement mais également par la présence de certains administrateurs de la société au sein du Parlement britannique qui eux-mêmes détenaient des actions. Ces ministres et administrateurs ont merveilleusement bien joué leur rôle d’influenceur.

Lorsque les classes foncières et aristocratiques eurent vent de certaines histoires comme quoi certains se seraient considérablement enrichis au prix de peu d’efforts, l’épisode euphorique débuta. Contrairement à la Tulipomanie, l’objet de spéculation n’était plus un bulbe mais un papier promettant des rendements. Le fin de sonna quand les premiers investisseurs se retirèrent en automne 1720. Les investisseurs frileux suivirent puis le reste.

Si vous souhaitez découvrir d’autres outils Marketing vous pouvez cliquez ici. Si vous souhaitez connaitre les succès et échecs du Marketing vous pouvez .