Sélectionner une page

Le consentement du traitement de vos données.

Depuis l’entrée en vigueur le 25 mai 2018 du Règlement général sur la protection des données (RGPD), toute récolte de données personnelles se précède d’une demande concluante du consentement de l’individu. Ce consentement doit être libre et éclairé et la finalité du traitement de ces données clairement expliquée. De plus, le stockage de ces dernières prend théoriquement fin une fois le but de la récolte atteint. De surcroît, toute sous-traitance d’analyse de ces données personnelles (chose courante dans le milieu du Data Marketing) doit être mentionnée. Cette mention doit naturellement apparaître avant le consentement de l’individu sans quoi ce dernier n’est pas valable. 

L’anonymisation de vos données personnelles

Lorsque vous donnez votre consentement pour la récolte de vos données personnelles, vous constatez parfois la mention «  transmettre des données anonymisées ». Une tournure de phrase qui se veut rassurante et permet d’obtenir une augmentation des consentements. Néanmoins, il est naturel de se demander s’il est possible de remonter jusqu’à vous à partir de données personnelles dites anonymisées.

Too unique to hide – Trop unique pour rester caché.

Voici la question à laquelle ont voulu répondre Luc Rocher, Julien M. Hendrickx & Yves-Alexandre de Montjoye. Ces trois chercheurs de l’Université catholique de Louvain et l’Imperial College de Londres dont vous retrouverez l’étude complète ici ont crée un algorithme. Ce dernier permet, à partir de 15 données démographiques (ce qui est peu), de retrouver n’importe quels américains ou britaniques avec une précision allant de 84 à 97% !

Le bonheur des sociétés d’assurance et de solutions de paiement.

Techniquement, il est donc possible pour des organisations d’effectuer des croisements permettant d’associer des données personnelles anonymisées à chaque individu. Finalement, cette fausse anonymisation permet à des organisations d’évaluer les risques qu’elles encourent à s’engager avec vous. Notamment les banques, établissements proposant des solutions de paiement ou encore des assureurs. Sachant que ces derniers profitent déjà d’un assouplissement du RGPD…

Lire aussi >> Créer une carte de fidélité efficace