Sélectionner une page

Les gens adorent raconter des anecdotes et s’informer les uns les autres. Ils confient à leurs amis leurs dernières trouvailles, racontent à leurs voisins les occasions à ne pas louper. Ils discutent avec leurs collègues des dernières promotions et mises à pied, postent des commentaires sous les vidéos youtube pour exprimer leur point de vue. Sur les réseaux sociaux ils propagent des rumeurs… Et quand on leur raconte un secret à ne pas dévoiler que font-ils ? Le secret et le Marketing

En moyenne, nous échangerions plus de 16 000 mots par jour et il y aurait prêt de 100 millions de conversations par heure sur les marques. Le bouche à oreille a énormément d’impact et motiverait entre 20 et 50% nos décisions d’achat selon McKinsey (word-of-mouth marketing).  Les marques souhaitant générer ce que l’on appelle du bruit ou encore du buzz en Marketing et donc de l’influence sociale, ont à leur disposition de nombreuses méthodes. Nous allons étudier celle choisie par Brian Shebairo et son restaurant particulier Crif dogs. 

Comment générer du bruit grâce au silence ? Le secret en Marketing

Si un jour vous allez à New-York, promenez-vous sur Saint-Mark’s Place près de Tompkins Square Park. Vous y découvrirez un petit restaurant offrant dix-sept variétés de hot-dogs. Son enseigne est facilement identifiable grâce à sa forme de saucisse et son slogan « Eat me » écrit en jaune moutarde. Les hot-dogs sont excellents ! Le Good Morning offre une saucisse enroulée de bacon de qualité le tout recouvert de fromage fondu et d’un oeuf de poule élevée en pleine air. Le Tsunami quant à lui, accompagne sa saucisse d’ananas et d’oignons verts le tout assaisonné à la sauce teriyaki maison. On retrouve également des hot-dogs plus classiques comme le New-Yorker qui saura ravir les puristes. Finalement choisissez n’importe lequel, il vous comblera soyez en sure. 

Une fois que vous êtes assis, que vous entamez votre hot-dogs, regarder autour de vous. Vous apercevrez dans un coin une cabine téléphonique rouge comme on n’en voit plus de nos jours. Une cabine dans le style de celles dans lesquelles Clark Kent se transforme en Superman. Vous la voyez ? Et bien dès que vous avez fini votre sandwich, allez jeter un coup d’oeil à l’intérieur.

Please don’t tell

Maintenant que vous êtes à l’intérieur de la cabine composez le numéro 2. Quelqu’un vous répondra à l’autre bout du fil et vous demandra si vous avez une réservation. Naturellement vous n’en avez pas…  Néanmoins, si vous êtes chanceux et que vous arrivez à la bonne heure, la voix vous informera qu’il reste une place. Le fond de la cabine s’ouvrira alors et vous entrez dans un bar clandestin. Son nom est « Please don’t tell ». 

New York est une ville saturée de bars, autour de Crif Dogs il y en a près de soixante. « Please don’t tell » n’a pas d’enseigne, ne fait aucune publicité dans les journaux, sur les réseaux sociaux ou sur les panneaux d’affichages. On y accède par une porte dérobée. Et pourtant depuis son ouverture en 2007, ce bar est extrêmement populaire. Le bar ouvre à 15 heures selon le principe de premier arrivé premier servit . A partir de 15h30 toutes les places sont réservées.

Si quelque chose est censée rester secrète, nous sommes tentés d’en parler et ce à cause du capital social que cela permet d’amasser. Les gens parlent de ce qui leur permet de faire bonne impression auprès de leurs pairs. Le secret est très utilisé en Marketing. Si vous souhaitez découvrir d’autres anecdotes sur ce qui a fait le succès Marketing de certains, rendez-vous ici. Mais s’il vous plait, gardez ça pour vous 😉

[yasr_overall_rating null size=”medium”]