A présent bien établi sur le web, vous cherchez différents moyens de convertir plus de vos prospects. Il existe de simples moyens marketing d’augmenter votre taux de conversion. Découvrez l’un d’eux : le call to action.

Qu’est-ce qu’un call to action ?

Un call to action (ou CTA) désigne tous les procédés incitant clairement et explicitement un internaute à faire quelque chose. Cela peut être un lien, un bouton, une bannière demandant à un visiteur de cliquer, s’inscrire, ou ajouter au panier (dans le cas d’un site d’e-commerce). Souvent passant inaperçus car si évidents et utilisés, les call to action sont en réalité primordiaux sur un site internet. Vous ne vous en apercevez peut-être pas, mais les CTA sont partout ! Voici un exemple simple provenant du site Dropbox. La page d’accueil vous propose directement de vous inscrire via le bouton bleu à droite.

Page d'accueil de Dropbox
Page d’accueil de Dropbox

Dans certains cas, ce sont d’excellents outils pour récupérer les informations personnelles (telles que le nom, le mail) d’internautes pouvant potentiellement être des clients. Un exemple dans ce cas de figure est le livre blanc, où pour le télécharger gratuitement, le site vous demande communément de remplir un formulaire d’informations. Voici un exemple tout simple sur le blog Coghackers, sur leur bannière de droite.

Bannière Coghakers
Bannière Coghakers

Comment optimiser un call to action ?

Un call to action efficace repose en réalité sur quelques variables telles que le visuel, le texte ou encore la disposition de votre CTA sur le site.

Dans un premier temps, il est important de soigner la présentation de votre CTA. Que ce soit un bouton ou un lien, plus généralement quelque chose de visuel, celui-ci doit se démarquer du reste de votre contenu. Ceci peut se faire par une couleur différente, quelque chose qui dénote et qui attire l’oeil. Si nous reprenons l’exemple de Dropbox, le bouton pour s’inscrire est bleu sur fond blanc.

Ensuite, le texte utilisé pour votre CTA se veut le plus évident et le plus concis possible. Une pratique commune est d’utiliser l’infinitif (sur Dropbox, “S’inscrire”), ou encore l’impératif “Inscrivez-vous”. En bref, il s’agit d’être le plus percutant-e en peu de mots. Si vous souhaitez mettre en avant une offre limitée, faîtes figurer la durée de votre offre sur votre bouton par exemple. C’est ce que fait Mediapart dans le cadre d’un mois offert d’abonnement :

Call to action Médiapart
CTA Médiapart

Enfin, la disposition de votre CTA dans votre architecture de site joue dans la réalisation ou non de l’action désirée. En général, les CTA se situent au dessus de la ligne de flottaison. Cela signifie que le visiteur de la page n’a pas besoin de faire défiler la page pour voir le bouton, le lien etc. L’important est de ne pas noyer votre CTA dans trop de contenus qui le rendrait moins visible. Donnez lui une place claire, à part et accessible.

Le CTA est une méthode indispensable pour recueillir des informations et convertir vos visiteurs. Usez de ces derniers, essayez différentes formules, différents formats. Vous tomberez forcément sur la formule qui vous correspond !